Vous êtes ici : Accueil > Chirurgie esthétique et plastique > Chirurgie du corps > Redrapage des cuisses

Redrapage des cuisses

Lorsqu’il existe un relâchement de la peau au niveau de la face interne des cuisses une remise en tension de cette peau est en mesure de corriger ce défaut.

Avant l'intervention

Un bilan préopératoire habituel sera réalisé. Une information précise du déroulement de l’intervention, des suites et du résultat prévisible sera faite lors de la consultation. Notamment l’emplacement de la cicatrice résiduelle vous sera bien expliqué. La retenue du type d’anesthésie pourra être déterminée au moment de la consultation.

Voici quelques consignes que vous devez suivre, pour au moins dix jours précédant l’intervention :

  • Arrêter tous les anti-inflammatoires tels que : Advil, Ibuprophène, Motrin, Aspirine, Plavix, etc.
  • Arrêter les multi vitamines sauf le calcium et la vitamine D et les produits naturels tels que Oméga 3.
  • Arrêter l’alcool y compris le vin.
  • Si vous avez des douleurs, il vous est permis de prendre du Tylenol.

En fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 8 hrs avant l’intervention.

La chirurgie

L’incision est située, en avant, près du pli de l’aine en se prolongeant dans le sillon situé entre le périnée et le haut de la face interne de la cuisse et se poursuit en arrière jusqu’au pli fessier. Avant de débuter l’opération, le chirurgien délimitera soigneusement la peau à enlever. Il effectue de grandes incisions pour supprimer l’excédent de peau. La peau relâchée est détachée soigneusement des couches musculaires et adipeuses sous-jacentes et elle est liftée. Le tissu sous-jacent est suturé par fines couches avec précision sous tension minimale à l’aide de fils résorbables. Des drains sont parfois insérés et seront retirés après quelques jours.

Aprés l'intervention

La sortie aura lieu le jour même de l’intervention. Dans les suites opératoires, des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 20 jours suivant l’intervention.

Les douleurs sont en règle générale peu importantes, limitées à quelques phénomènes de tiraillements et élancements bien couverts par les antalgiques usuels.

La période de cicatrisation peut s’avérer un peu désagréable du fait de la tension qui s’exerce sur les berges de la suture : durant cette période, il conviendra d’éviter tout mouvement d’étirement brutal.

Si un arrêt de travail est nécessaire, il tiendra compte de la nature de l’activité professionnelle.

Un travail sédentaire peut, dans la plupart des cas, être repris rapidement, dans les jours qui suivent.

La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 4e semaine postopératoire.

La cicatrice est souvent rosée pendant les trois premiers mois puis elle s’estompe progressivement pendant 1 à 2 ans. Cette évolution est fonction des propriétés intrinsèques de chaque patient. Elle doit être protégée du soleil et des U.V. pendant les trois premiers mois.

Les résultats

Ils s’obtiennent après un délai de 6 à 12 mois après l’intervention. Les cicatrices sont habituellement discrètes, d’autant qu’elles sont cachées dans un pli naturel de la peau.

Les cicatrices sont habituellement visibles, principalement en ce qui concerne la composante longitudinale à la face interne du bras, qui n’est pas cachée dans un pli naturel.

Grâce au perfectionnement des techniques, les résultats de cette intervention se sont très nettement améliorés. Il s’agit néanmoins d’une chirurgie délicate pour laquelle la plus grande rigueur ne met en aucune manière à l’abri d’un certain nombre d’imperfection, voire de complications.

Les imperfections

Cicatrice qui peut être un peu trop visible, distendue, voire adhérente. En cas de tension excessive, on peut observer une migration vers le bas de la cicatrice. Si les cicatrices s’estompent bien en général avec le temps, elles ne peuvent pas disparaître complètement. Les cicatrices sont soumises aux aléas de toute cicatrisation avec le risque d’une évolution hypertrophique.

Les complications possibles

Parmi les complications envisageables, il faut citer :

  • Les accidents thrombo-emboliques (phlébites, embolie pulmonaire), bien que globalement assez rares après ce type d’intervention, sont parmi les plus redoutables. Des mesures préventives rigoureuses doivent en minimiser l’incidence : un port de bas antithrombose, un lever précoce et un éventuel traitement anticoagulant.
  • La survenue d’un hématome, en fait assez rare, peut justifier une évacuation de celui-ci.
  • La survenue d’une infection est favorisée par la proximité des orifices naturels : son traitement fait appel à un drainage chirurgical et à une prescription d’antibiotique.
  • On observe parfois à partir du 8e jour postopératoire, la survenue d’un épanchement lié à un écoulement de lymphe : un tel épanchement doit parfois être ponctionné et il s’assèche en général sans séquelle particulière.
  • Une nécrose cutanée est rarement observée : elle est en règle générale limitée et localisée. La prévention de ces nécroses repose sur une indication bien posée et sur la réalisation d’un geste technique adapté et prudent.
  • Des altérations de la sensibilité, notamment la diminution de la sensibilité de la partie haute de la face interne de la cuisse peut être observée.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter Le Centre de Chirurgie de la Rive-Sud au (450) 677-5533.


Informez-vous

Pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter la clinique du Dr Pierre Courchesne. Pour mieux vous servir, nous disposons de deux cliniques, l'une située à Longueuil et l'autre à Granby. Consultez la section À propos pour connaître nos coordonnées complètes.

Longueuil

504 Boulevard Roland-Therrien
Longueuil, Québec J4H 3V9

Téléphone : 450 677-5533

Pour les directions, consultez la page À propos

Granby

398 rue Principale
Granby, Québec J2G 2W6

Téléphone : 450 378-0030

Pour les directions, consultez la page À propos

Pour rejoindre sans frais le Centre de Médecine et de Chirurgie Esthétique ou le Centre de Chirurgie de la Rive-Sud

Sans frais : 1 855 677-5533