Vous êtes ici : Accueil > Chirurgie esthétique et plastique > Chirurgie des seins > Lifting des seins (mastopexie)

Lifting des seins (mastopexie)

Avant-propos

La ptose mammaire traduit un glissement avec affaissement de la glande et une distension exagérée de l'enveloppe cutanée qui donne un sein tombant.

La poitrine est alors trop basse et déshabitée dans sa partie supérieure. Une ptose peut exister d'emblée ou survenir après un amaigrissement important. Le plus souvent, cependant, c'est à la suite des grossesses que le volume mammaire diminue et que la ptose apparaît.

L'intervention a pour but de déplacer l'aréole et le mamelon bas situés vers le haut, de concentrer la glande et d'obtenir un volume et une forme harmonieuse.

Des seins tombants peuvent être isolés ou associés à une hypertrophie (gros volume) ou à une hypoplasie mammaire (petits seins plats) qui seront bien entendu également corrigés dans le même temps opératoire

L'intervention pour corriger l'hypertrophie-ptose (gros seins tombants) consiste à réduire le volume mammaire tout en remodelant le sein pour lui donner un aspect esthétique et naturel

Nous avons mis au point une technique qui permet de donner systématiquement une forme esthétique tout en conservant les possibilités lactatoires chez la jeune fille et la sensibilité de l'aréole de façon totale

Les cicatrices sont variables, parfois simplement autour de l'aréole, ou associée à une cicatrice verticale, elles sont fonction du degré de chute du sein.

 

LES SEINS QUI TOMBENT: LA " PTOSE " MAMMAIRE

Avec le visage, le sein est l'une des régions les plus fragiles du revêtement cutané, et le vieillissement général de la peau y est particulièrement sensible. Les étirements successifs dus à la grossesse, à l'allaitement ou aux variations importantes de poids vont aggraver la distension. La ptose, c'est-à-dire la chute du sein, traduit un glissement avec affaissement de la glande et distension exagérée de l'enveloppe cutanée. La poitrine est alors trop basse et " déshabitée " dans sa partie supérieure. La ptôse peut être isolée ou associée à une hypoplasie mammaire (petits seins), ou à une hypertrophie mammaire (gros seins). En cas de seins petits et tombants on peut corriger au cours de la même intervention ces deux anomalies. L'intervention a pour but de remettre en place l'aréole et le mamelon bas situés, de concentrer et de fixer la glande en bonne position, et de retirer la quantité de peau excédentaire.

  • L'opération est réalisée sous anesthésie générale et dure environ deux heures
  • La cicatrice a soit la forme d'un " T " inversé, soit d'un " I ". Le " round block ", ou incision péri aréolaire unique, constitue la technique opératoire la plus discrète. Elle n'est cependant réalisable qu'en cas de ptose (chute) modérée.
  • Le pansement est retiré au bout de quarante-huit heures. Le port d'un soutien-gorge est conseillé nuit et jour pendant un mois.
  • La sensibilité du sein est conservée dans la majorité des cas et cette intervention est particulièrement satisfaisante quand on a compris la nécessité des cicatrices. Le résultat est encore meilleur si ces cicatrices sont discrètes, c'est-à-dire si la nature des tissus s'y prête et si les soins sont bien respectés.

 

Quel est le principe du traitement d'une ptose mammaire (chute des seins) ?


La ptose mammaire traduit un glissement avec affaissement de la glande et une distension exagérée de l'enveloppe cutanée.

La poitrine est alors trop basse et déshabitée dans sa partie supérieure. Une ptose peut exister d'emblée ou survenir après un amaigrissement important.

Le plus souvent, cependant, c'est à la suite des grossesses que le volume mammaire diminue et que la ptose (chute ou descente) apparaît.

L'intervention a pour but de déplacer l'aréole et le mamelon bas situés vers le haut, de concentrer la glande et d'obtenir un volume et une forme harmonieuse.

La ptose peut être isolée ou associée à une hypertrophie (gros seins) ou à une hypoplasie (petits seins) mammaire qui seront bien entendu également corrigés dans le même temps opératoire.

 

Quelles sont les meilleures indications pour la correction d'une ptose mammaire (chute ou descente des seins) ?

Les meilleures indications du traitement d'une ptose mammaire sont :

  • les ptoses d'emblée importantes, chez la jeune femme, souvent associées à une hypertrophie mammaire (un gros volume).
  • la ptose secondaire à un amaigrissement important et à une diminution du volume mammaire.
  • la ptose fréquente au terme des grossesses, associée à une involution de la glande mammaire (diminution des seins).
  • une asymétrie mammaire peut exister avec un sein harmonieux et un sein ptosé. L'intervention portera sur le sein ptosé.

Cette intervention peut être effectuée à partir de 17 ans dans les formes importantes, sinon, il est conseillé d'attendre la fin des grossesses avant de l'envisager.

 

Comment se déroule la première consultation ?

La première consultation est fondamentale car elle permet de cerner les motivations et de fixer des objectifs précis.

Les antécédents médicaux et chirurgicaux sont évoqués (allergies et prise médicamenteuse...). Le passé gynécologique et obstétrical est précisé ainsi qu'une prise éventuelle de pilule contraceptive.

L'examen clinique permet de quantifier le volume mammaire et de préciser l'importance de la ptose.

Il permet également de préciser si une hypertrophie ou une hypoplasie est associée. Des mensurations sont prises et la taille du soutien-gorge est notée.

La qualité de la peau est notée (existence de vergetures, pigmentation, tonicité), le type de glande est estimé (sein glandulaire, graisseux ou mixte).

Des documents photographiques sont utiles pour l'évaluation opératoire.

 

Y a-t-il une préparation à l'intervention ?

Une consultation avec le médecin-anesthésiste est programmée avant l'intervention pour pratiquer un examen clinique complet et prescrire les examens complémentaires nécessaires.

Cette consultation permet d'évoquer les différents types d'anesthésie, de prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Une mammographie ou une échographie est réalisée en fonction des antécédents, de la qualité de la glande et pour dépister un éventuel kyste associé qui sera retiré en même temps.

 

COMMENT SE DÉROULE L'INTERVENTION ?


Quel type d'anesthésie sera pratiquée ?

  • L'anesthésie générale est indiquée pour ce type d'intervention.
  • Couramment pratiquée au Centre de médecine et chirurgie esthétique, elle répond à des critères de sécurité maximale.

 

Quelle est la durée de l'intervention ?

  • L'intervention dure en moyenne 2 heures.
  • Cependant, si une hypertrophie y est associée, sa correction étant nécessaire, la durée totale est de 2 heures à 3 heures.

 

Y aura-t-il des cicatrices visibles ?

  • Cette intervention laisse des cicatrices dont la longueur dépend de l'importance du degré de ptose et de l'éventuelle hypertrophie associée.
  • Le plus souvent, cette cicatrice a la forme d'un T inversé dans les cas importants.
  • Dans d'autres cas, sa forme est en L ou en I.
  • Le rôle du chirurgien plasticien est bien entendu d'éviter toute cicatrice inutile.
  • Bien évidemment, ces cicatrices feront l'objet de soins attentifs et d'une surveillance rigoureuse pour améliorer au mieux le potentiel cicatriciel propre à chaque patiente.
  • Dans certains cas particuliers, lorsque la ptose est modérée et que le volume mammaire n'est pas petit, il est possible, selon les artifices techniques récents, de corriger la ptose par voie uniquement péri aréolaire. La cicatrice est alors, bien évidemment, plus discrète.
  • C'est lors de la consultation que chaque cas est précisé et que le type de cicatrice est indiqué en fonction du cas particulier de la patiente.

 

Comment se déroule l'intervention ?

  • Le dessin est effectué avant l'intervention sur une patiente debout chez qui les mesures sont prises avec précision.
  • L'intervention est faite sous anesthésie générale et permet de repositionner l'aréole ainsi que l'ensemble de la glande selon le repérage préopératoire.
  • Le volume glandulaire est concentré pour réaliser la projection d'un cône mammaire. Le tissu cutané excédentaire est retiré. La suture cutanée est réalisée avec des fils résorbables.

 

Quel type de pansement est utilisé?

  • C'est un pansement modelant en forme de soutien-gorge légèrement compressif qui est utilisé le premier jour.
  • En fonction de l'intervention et du type de peau, le mode de contention est adapté.
  • C'est un soutien-gorge qui maintient bien la poitrine qui est conseillé et son port est utile au moins les deux premiers mois qui suivent l'intervention.

Quelle est la durée de la chirurgie ?

  • Il s'agit d'une chirurgie d'un jour, c'est-à-dire que vous pouvez rentrer à la maison le jour même.

 

Quelles sont les suites prévisibles en post-opératoire ?

Les suites sont peu douloureuses en général, et des antalgiques sont prescrits de façon systématique.

Les fils utilisés sont résorbables et il existe un œdème qui régresse en deux ou trois semaines.

Certaines précautions sont bien sûr à conseiller, comme éviter des efforts importants ou un sport trop physique pendant une quinzaine de jour.

 

Y a-t-il des complications liées au traitement d'une ptose mammaire (chute ou descente des seins) ?

Comme toute intervention chirurgicale, la correction d'une ptose mammaire peut avoir quelques rares complications tel que : infection, hématome ou un léger saignement.

Dans le cas de ptoses mammaires importantes, il peut exister des problèmes cicatriciels (nécrose cutanée) au niveau de l'aréole.

En fait, ce risque doit être réduit le plus possible par un choix adapté de la technique. En effet l'importance de la ptose peut conduire à une modification technique pour assurer une meilleure sécurité vasculaire de l'aréole.

Il convient également de surveiller l'évolution cicatricielle et d'assurer au mieux les conseils post-opératoires pour réduire le risque de cicatrice hypertrophique ou chéloïdienne.

Il existe fréquemment des troubles de la sensibilité au niveau de l'aréole, liés au geste chirurgical et aux cicatrices. Ces modifications de la sensibilité s'améliorent souvent au bout de quelques mois.

 

Quelles sont les précautions à prendre après le traitement d'une ptose mammaire ?

Vos seins évoluent dans le temps et notamment avec votre cycle hormonal et d'éventuelles variations de poids. Le traitement de la ptose mammaire est donc efficace et dure plusieurs années.

 

Quelle est la durée d'efficacité du traitement d'une ptose mammaire ?

Le traitement d'une ptose mammaire permet la correction de l'affaissement glandulaire et de l'excès cutané, dans le respect de la physiologie de la fonction du sein.

De ce fait, le sein évolue normalement dans le temps, notamment en fonction des modifications hormonales et d'éventuelles variations de poids.

Il y a lieu de suivre le traitement de la réduction mammaire ou de l'augmentation mammaire si une hypertrophie ou une ptose y est associée.

 

En conclusion :

Cette intervention est particulièrement satisfaisante, quand on a compris la nécessité des cicatrices.

Le résultat est encore meilleur si ces cicatrices sont discrètes, c'est-à-dire si la nature des tissus de la patiente s'y prête et si les soins sont bien respectés.

Le sein opéré est un sein qui reste naturel, c'est-à-dire, qu'il reste sensible aux variations hormonales et qu'il permet si nécessaire un allaitement éventuel.


Informez-vous

Pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter la clinique du Dr Pierre Courchesne. Pour mieux vous servir, nous disposons de deux cliniques, l'une située à Longueuil et l'autre à Granby. Consultez la section À propos pour connaître nos coordonnées complètes.

Longueuil

504 Boulevard Roland-Therrien
Longueuil, Québec J4H 3V9

Téléphone : 450 677-5533

Pour les directions, consultez la page À propos

Granby

398 rue Principale
Granby, Québec J2G 2W6

Téléphone : 450 378-0030

Pour les directions, consultez la page À propos

Pour rejoindre sans frais le Centre de Médecine et de Chirurgie Esthétique ou le Centre de Chirurgie de la Rive-Sud

Sans frais : 1 855 677-5533