Vous êtes ici : Accueil > Chirurgie esthétique et plastique > Chirurgie des seins > Redrapage mammaire et installation des implants

Redrapage mammaire

Le redrapage mammaire

La ptose mammaire traduit un glissement avec affaissement de la glande et une distension exagérée de l’enveloppe cutanée qui donne un sein tombant.

La poitrine est alors trop basse et déshabité dans sa partie supérieure. Une ptose (affaissement) peut exister d’emblée ou survenir après un amaigrissement important. Le plus souvent, cependant, c’est à la suite des grossesses que le volume mammaire diminue et que la ptose apparait.

L’intervention a pour but de déplacer l’aréole et le mamelon, de concentrer la glande et d’obtenir un volume et une forme harmonieuse.

L’intervention pour corriger l’hypertrophie-ptose (gros seins tombants) consiste à réduire le volume mammaire tout en remodelant le sein pour lui donner un aspect esthétique et naturel.

Nous avons mis au point une technique qui permet de donner systématiquement une forme esthétique tout en conservant les possibilités lactatoires chez la jeune fille et la sensibilité de l’aréole de façon totale.

Les cicatrices sont variables, parfois simplement autour de l’aréole, ou associé à une cicatrice verticale, elles sont fonction du degré de chute du sein.

La ptose mammaire

Avec le visage, le sein est l’une des régions les plus fragiles du revêtement cutané, et le vieillissement général de la peau y est particulièrement sensible. Les étirements successifs dus à la grossesse, à l’allaitement ou aux variations importantes de poids vont aggraver la distension. La ptose, c’est-à-dire la chute du sein, traduit un glissement avec affaissement de la glande et distension exagéré de l’enveloppe cutanée. La poitrine est alors trop basse et déshabité dans sa partie supérieure. La ptose peut être isolée ou associée à une hypoplasie mammaire (gros seins). En cas de seins tombants, on peut corriger au cours de la même intervention ces deux anomalies. L’intervention a pour but de remettre en place l’aréole et le mamelon, de concentrer   et de fixer la glande en bonne position, et de retirer la quantité de peau excédentaire.

  • L’opération est réalisée sous anesthésie générale et dure environ deux heures
  • La cicatrice a généralement la forme d’un « T » inversé
  • Le pansement est retiré une semaine après la chirurgie. Le port d’un soutien-gorge est conseillé nuit et jour pendant un mois
  • La sensibilité du sein est conservée dans la majorité des cas et cette intervention est particulièrement satisfaisante quand on a compris la nécessité des cicatrices.
  • Cette intervention peut être effectuée à partir de l’âge de 17 ans dans les formes importantes, sinon il est conseillé d’attendre la fin des grossesses avant de l’envisager.

Comment se déroule la consultation

  • Les antécédents médicaux et chirurgicaux sont évoqués. Allergies et prise médicamenteuse.
  • La consultation est fondamentale, car elle permet de cerner vos motivations et fixer des objectifs précis.
  • L’examen clinique permet de quantifier le volume mammaire et de préciser l’importance de la ptose.
  • La qualité de la peau est observée, vergeture, tonicité. Le type de glande est estimé, sein glandulaire, graisseux ou mixte.

Comment se déroule l’intervention

  • L’anesthésie générale est indiquée pour ce type d’intervention. Couramment pratiquée à notre Centre, elle répond à des critères de sécurité maximale.
  • L’intervention dure environ 2 heures.
  • Le dessin est effectué avant l’intervention sur la patiente chez qui les mesures sont prises avec précision.
  • L’intervention permet de repositionner l’aréole ainsi que l’ensemble de la glande mammaire selon le repérage opératoire.
  • Le volume glandulaire est concentré pour réaliser la projection d’un cône mammaire. Le tissu cutané excédentaire est retiré. La suture cutanée est réalisée avec des fils résorbables.

Les cicatrices

  • Cette intervention laisse des cicatrices dont la longueur dépend de l’importance  du degré de ptose. Le plus souvent, cette cicatrice a la forme d’un T inversé dans les cas importants. Dans d’autres cas, sa forme est en L ou en I. Le rôle du chirurgien est bien entendu d’éviter toute cicatrice inutile.
  • Bien évidemment, ces cicatrices feront l’objet de soins attentifs et d’une surveillance rigoureuse pour améliorer au mieux le potentiel cicatriciel propre à chaque patiente.
  • C’est lors de la consultation que chaque cas est précisé et que le type de cicatrice est indiqué en fonction du cas particulier de la patiente.

En conclusion

Cette intervention est particulièrement satisfaisante, quand on a compris la nécessité des cicatrices. Vos seins évoluent dans le temps et notamment avec votre cycle hormonal et d’éventuelles variations de poids. Le traitement de la ptose mammaire est donc efficace et dure plusieurs années.


Informez-vous

Pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter la clinique du Dr Pierre Courchesne. Pour mieux vous servir, nous disposons de deux cliniques, l'une située à Longueuil et l'autre à Granby. Consultez la section À propos pour connaître nos coordonnées complètes.

Longueuil

504 Boulevard Roland-Therrien
Longueuil, Québec J4H 3V9

Téléphone : 450 677-5533

Pour les directions, consultez la page À propos

Granby

398 rue Principale
Granby, Québec J2G 2W6

Téléphone : 450 378-0030

Pour les directions, consultez la page À propos

Pour rejoindre sans frais le Centre de Médecine et de Chirurgie Esthétique ou le Centre de Chirurgie de la Rive-Sud

Sans frais : 1 855 677-5533